Article invité : Jean-Baptiste de Psycho Actus

Download PDF

Jean-Baptiste Marsille est le créateur de Psycho Actus et l’auteur de « Aujourd’hui je change ma vie ». Blogueur spécialisé dans les relations humaines et la psychologie, il se passionne dans le conseil et l’étude des mécanismes sociaux. Enthousiaste, sympathique et disponible, il se fixe comme objectif prioritaire la définition de votre bonheur. Une question subsiste alors : voulez-vous être heureux ?

logo-psychoactus

Amis lecteurs bonjour,

Je me présente ce jour, gracieusement invité par Guillaume, pour débattre avec vous d’un sujet qui fait souvent débat : l’affirmation de votre personnalité et de votre potentiel.

Alors oui, les articles à ce sujet s’empilent, se multiplient… Mais c’est au travers le récit d’une expérience personnelle, qui je l’espère vous sera profitable, que j’aimerais relancer la réflexion.

Voici en effet 4 ans presque jour pour jour que j’ai quitté la France pour le pays des rennes, des loups et autres élans et que j’ai commencé un travail de fond pour faire évoluer mon quotidien, pour changer ma vie.

Pour ceux qui poseraient la question, je reviens tout juste de Suède, en Laponie pour être précis.

Et aussi étonnant que cela puisse paraître, c’est ici, au milieu des « neiges immortelles », que j’ai pris conscience du nombre des obstacles qui s’érigent entre nous et l’affirmation de notre personnalité, de qui nous sommes vraiment, à l’intérieur.

Sans emploi, sans ressources et sans maîtriser la langue (j’ai fait d’énormes progrès je vous rassure), j’ai dû lutter, réfléchir, reformater mon existence pour parvenir à m’épanouir.

Aujourd’hui écrivain, blogueur et éditeur, cette expérience m’a permis de saisir l’importance et le pouvoir de la psychologie personnelle.

Mais trêve de babillages, lançons la réflexion, le cœur de notre récit, dont le but avoué sera de vous faire réfléchir sur cette propension à la complaisance et à l’immobilisme, encore trop largement répandue parmi nous.

 

« Je ne sais pas de quoi je suis capable »

Cette petite phrase résonne comme une maxime, une vérité générale. Combien d’entre nous font des études ou choisissent une profession « par défaut » ?

Qui de nos jours peut se permettre de vivre de sa passion ?

Personne a priori… du moins pas les individus qui ne s’en donnent pas les moyens, qui ne prennent pas les risques nécessaires pour effectivement stimuler leur capacité d’évolution.

La définition d’une personnalité passe bien évidemment par l’expérience, par la prise de décisions, par la relativisation de l’échec et un certain travail d’introspection.

C’est vrai, c’est souvent difficile à concevoir dans le confort et la sécurité de son quotidien. Le changement fait peur, il paralyse.

Pourtant, qui ne se plaint pas ouvertement de ses conditions matérielles ? Qui ne « rêve » pas de faire autre chose, de changer radicalement de style de vie  ?

Le paradoxe soulevé est réel, et prend naissance dans notre volonté de découverte et d’enrichissement personnel.

Seulement, la plupart du temps, et cela était vrai dans mon cas, c’est uniquement face au besoin, à la matérialisation d’une situation perçue comme dangereuse (perte d’emploi, de revenus…) que nous parvenons effectivement à définir les objectifs qui nous sont propres, sans y introduire la notion d’attentes sociétales ou de regard d’autrui.

J’étais « pris en charge » par ma compagne quand j’ai débarqué en Scandinavie. J’ai suivi des cours de langue (environ 3 mois), mais vous imaginez aisément que cela ne pèse pas bien lourd dans la balance au moment de se présenter à un entretien d’embauche.

C’est l’échec, la remise en cause fondamentale de qui j’étais et des choix que j’avais fait qui m’ont amené à lancer une profonde réflexion sur ce que « voulais et pouvais » faire et a fini par révolutionner ma manière de percevoir mon quotidien.

J’ai commencé à écrire… ai eu des retours positifs, lancé mon auto-entreprise, multiplié les contacts… jusqu’à rédiger un ouvrage paru sur tout le territoire français.

Le but n’est pas de me mettre en valeur, mais simplement de partager cette affirmation : en ne partant de rien, on peut malgré tout avancer. La réussite n’est pas un rêve, c’est un objectif.

Et comme tout objectif, sa réalisation se construit, se décompose, se parcellise en tâches de moindre importance, atteignables, et stimulant notre satisfaction personnelle.

Si nous sommes formatés et influencés par un environnement qui façonne notre système de pensée et limite l’expression de notre volonté personnelle, rien ne nous empêche d’avancer à contre-courant, et de renforcer notre estime personnelle en passant à l’action.

 

« J’ai peur d’évoluer »

Les principaux obstacles à l’affirmation de notre potentiel, sont sans doute les jugements extérieurs et le manque de confiance en soi, lié à ces pensées négatives qui nous animent, ces freins qui nous poussent à l’immobilisme.

Comment les surmonter ? Comment oser faire ce que personne ne nous pense capable d’accomplir ? En essayant pardi ! C’est logique ? Facile ? Stupide ? Mais alors pourquoi sommes-nous si nombreux à abandonner nos projets les plus ambitieux, nos espoirs les plus fous ?

En réalité, il y a toujours une partie de nous qui se demande si le jeu en vaut la chandelle. Et c’est ce raisonnement qui est le plus nocif. Cette notion de « récompense matérielle » pollue notre vision de la vie.

Non, toutes nos tentatives d’évolution ne paieront pas. Du moins, pas comme nous le concevons au moment de l’impulsion. Mais ne serait-ce pas là renier l’enrichissement personnel naissant de l’expérience ?

Ne serait-ce pas là accorder trop d’importance à la destination et en oublier d’apprécier le voyage en lui-même ?

 

« Pourquoi être aussi abstrait ? »

Étant tout comme vous, passionné de développement personnel et de psychologie, je lis et j’écris beaucoup à ce sujet. Ce qui en découle ? Une certaine absence d’éléments concrets me dit-on.

Peut-être… Mais l’individu est unique, tout comme sa façon de percevoir les mécanismes lui permettant de s’adonner à l’introspection, d’affecter positivement sa psychologie et de lancer un travail de fond sur son désir de changement.

Comment alors donner des clés matérielles ? C’est loin d’être évident.

Ne vous attendez pas à une formule magique qui vous démontrerait par A+B que vous pouvez devenir riche ou prendre des décisions qui bouleverseront votre avenir

Tout cela reste un cheminement intellectuel personnel.

Personne ne vous rendra meilleur. C’est à vous d’intérioriser ce besoin de diversification, cette envie d’autre chose.

C’est uniquement par ce biais que vous pourrez prendre conscience de votre valeur personnelle, de vos capacités et des moyens à votre disposition pour les exprimer.

Votre priorité ? Vous concentrer sur vos réussites, vos aptitudes personnelles afin de les ériger en facteurs de motivation pour vous convaincre que l’audace, l’effective tentative de réalisation est déjà créatrice de richesse intérieure.

Dit plus simplement : il est temps de se mettre un bon coup de pied aux fesses, d’arrêter de se lamenter, d’accorder trop d’importance au qu’en-dira-t-on et d’oser.

Oser essayer, oser croire en soi, oser s’affirmer.

Il ne me reste maintenant qu’à vous remercier pour votre lecture attentive et à vous souhaiter bon vent.

À bientôt !

Amicalement,

Jean-Baptiste Marsille.

 

 

Vous pouvez laisser un commentaire (en dofollow dès le 1er commentaire), ou un trackback depuis votre site.

3 commentaires dans “Article invité : Jean-Baptiste de Psycho Actus”

  1. Guillaume (281 comments) dit :

    Bonjour,

    Je découvre ce blog. Très bon article. C’est clair que le blocage le plus important est sûrement celui qu’on s’inflige avec les regards extérieurs, que se soit la famille, le amis ou les collègues.

    J’en ai longtemps souffert mais un jour j’ai décidé de plaquer mon CDI d’expatrié pour tenter de faire ce que j’aime avec un blog sur la nutrition. Si ça marche tant mieux, si ça marche pas j’aurai appris beaucoup et ça me sera forcement utile pour mon futur.

    A l’inverse de mon travail dans l’industrie j’apprend tous les jours et c’est le plus important pour moi. C’est le premier pas vers le bonheur.

    Merci Guillaume et Jean-Baptiste pour le billet.

    A+

    • Jean-Baptiste (1 comments) dit :

      Bonjour Guillaume !

      Merci à toi pour ce retour et bravo pour cette décision.

      Bonne chance dans cette nouvelle aventure 🙂

      Amicalement,

      Jean-Baptiste

    • Guillaume (281 comments) dit :

      Bonjour Guillaume,
      je te souhaite beaucoup de réussite pour le blog et ta nouvelle vie.
      J’espère que tu réussiras à conseiller beaucoup de personnes afin de les aider au quotidien.

      Guillaume

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | iCellPhoneDeals.com has the best cell phone Deals. | Thanks to Upgrade Sprint Phone, MMO Games and Conveyancing