Mon premier conseil : ne jamais forcer un volet roulant récalcitrant, que ce soit à l’ouverture ou à la fermeture. Il est préférable de comprendre la raison du blocage.

Il convient de distinguer, en effet, entre panne et blocage. Songez tout d’abord à vérifier si votre volet n’est pas encore sous garantie : cela vous évitera de procéder vous-même à la réparation, et à l’inverse de perdre inutilement la garantie parce que vous avez décidé trop tôt de prendre les choses en main.

Une panne du volet peut avoir son origine parmi les suivantes :

  • Le tablier est sorti de ses rails et a perdu son alignement original,
  • La partie roulante du volet est bloquée dans le coffre,
  • Une, voire plusieurs lames endommagées ou cassées perturbent la remontée et la descente du tablier,
  • Le moteur lui-même est hors-service,

En résumé, inutile de forcer le volet lorsque la commande électrique ne répond pas, il faut d’abord procéder à une vérification. Si vous ne vous en sentez pas capable, de nombreux professionnels tels que Reparstores sont disponibles pour vous aider.

A l’origine du blocage, plusieurs raisons possibles

Comme je vous l’ai dit, les dysfonctionnements (mauvais alignement du tablier, lames cassées, manivelle qui tourne à vide, volet coincé dans le caisson) ont des explications sinon simples, du moins observables.

Lorsque la manivelle tourne dans le vide : le tablier est très certainement désolidarisé de l’axe autour duquel le caisson s’enroule en temps normal. Il s’agit de la cause la plus fréquente du blocage.

Lorsque le tablier ne descend pas : il peut s’agir d’une panne de la motorisation (je parle d’un volet électrique) ou des lames sortieselles aussi de leurs rails. Cause courante également, et facilement observable.

Lorsque les commandes électriques ne répondent pas : soit c’est l’interrupteur qui est HS, soit la motorisation du volet est en cause.

Vous l’aurez compris, souvent il s’agit d’un petit accessoire à remplacer, et ce n’est pas très compliqué à faire, pour peu que vous ayez les bons outils à la maison. Les boutiques en ligne d’accessoires sont légion, une recherche internet vous conduire à des sites tels que https://www.laboutiqueduvolet.com et bien d’autres

Comment réparer soi-même son volet roulant électrique

Si vous soupçonnez un problème électrique, songez premièrement à vérifier le compteur de votre habitation. Le constat reste le même s’il s’agit d’un problème d’alimentation, puisqu’il faut la maintenir à 10 A pour que le moteur électrique fonctionne correctement. Si vous ne constatez ni l’un ni l’autre de ces problèmes, il faudra voir chacun des points suivants :

  • Ouvrir le caisson si celui-ci est accessible, et vérifier que l’axe d’enroulement fonctionne correctement,
  • Remettre dans leur axe les lames du tablier, et vérifier que l’alignement retrouvé donne un déroulement-enroulement correct,

Pour résumer mon propos, je vous conseille, plutôt que d’attendre la panne, d’agir dès que vous entendez des petits grincements, des bruits inhabituels ou des petits à-coups en remontée-descente : ce sont les signes avant-coureurs de la panne redoutée !

Si le problème semble lié à l’installation, rappelez le professionnel qui a posé le volet. Autrement, faites appel à un professionnel du dépannage ou, si vous vous en sentez capable, procédez vous-même à la réparation.

Prévenir plutôt que réparer

C’est donc mon dernier conseil : la prévention et l’entretien régulier.

Car le risque est accru si vous faites face à un volet lourd et encombrant, et vous n’êtes pas à l’abri d’un accident domestique. Alors, prudence ! Également, les services d’un professionnel ont un certain coût …

En matière de prévention, une dernière chose peut également avoir son importance : la météo. Je m’explique : si les épisodes de gel sont récurrents, les dommages causés sur les clips du volet sont inévitables. A vous de les vérifier fréquemment pour les remplacer à temps.

Voilà, j’espère que mon expérience vous aura aidé à résoudre vos problèmes de volet roulant.