Le Stand Up Paddle est un sport relativement facile à apprendre qui permet de développer et travailler une gamme complète de groupes musculaires. C’est très accessible et vous pouvez vous entraîner en mer et sur les voies navigables, y compris les rivières, les lacs et même les piscines. Généralement, à la suite d’une introduction ou d’une séance d’initiation au SUP, la plupart des gens peuvent pagayer en toute confiance. Pour vous préparer à un événement, il est essentiel d’augmenter votre entraînement, d’améliorer votre technique de pagaie et d’atteindre un niveau vous permettant de supporter 30 minutes non-stop. Pour un débutant, cela peut sembler un peu décourageant, mais avec un peu d’application cela reste possible.

 

Travailler les muscles des pieds et des jambes

Le SUP est un entraînement complet du corps et fait travailler chaque groupe musculaire, des plus petits muscles de vos pieds aux plus grands groupes musculaires de votre dos. Vos pieds ont plus de 100 muscles et lorsque vous commencez à vous tenir debout sur un SUP, vous pouvez avoir des crampes. C’est simplement parce que vous utilisez des muscles minuscules pour la stabilité que vous utilisez rarement. Pour maintenir une posture et un équilibre corrects, vous allez travailler une gamme de muscles dans les jambes. Chaque fois que vous pagayez avec un coup de force et que vous pliez les genoux, vous développez une gamme de muscles, y compris le bas du mollet, le haut du mollet, les abducteurs, les ischio-jambiers, les quads et vos fessiers.

 

Dos, bras et noyau

La technique correcte de la pagaie de SUP signifie que vous utilisez une gamme de muscles pour tirer votre planche sur la surface de l’eau. Plutôt que d’utiliser vos bras pour tirer la pagaie contre votre corps, vous utiliserez votre latissimus dorsi (lats) et votre abdominaux pour attirer votre corps vers la pagaie. Les latissimus sont les plus gros muscles de votre dos et c’est le développement des latissimus qui donne au torse une forme évasée et plus large. Il est important que vous utilisiez la bonne technique de pagaie, car avec le temps, cela évitera la fatigue et les brûlures aux bras. Vos bras doivent être bien posés lorsque vous basculez pour plonger la tête de pagaie entière dans l’eau, puis tirez votre corps vers la tige de pagaie verticale. Cela garantit que vos latissimus supportent la charge et que vous ne comptez pas simplement sur le biceps et vos bras pour vous propulser.

Le stand up paddle board est un entraînement physique complet et des séances courtes régulières se traduiront rapidement par une tonification, une perte de graisse et le développement des muscles. Ce sport est passionnant et constitue un entraînement particulièrement physique. Cependant, cela demande beaucoup d’énergie physique : vous devez être stable et droit sur une surface instable tout en contrôlant une pagaie plus haute que vous. Par conséquent, vous avez besoin de plusieurs exercices d’entraînement pour préparer votre corps à cette activité. Lorsque vous pagayez, l’essentiel de la puissance provient de votre corps. Certes, vos jambes vous aident à équilibrer votre corps et à puiser son énergie dans la partie inférieure de votre corps, mais le tronc constitue le muscle le plus important lors d’un SUP. Il est chargé de stabiliser votre torse pour que vous puissiez équilibrer, faire pivoter et pagayer efficacement. Il permet de maintenir le rythme de votre pagaie et de faire des coups plus puissants pour augmenter votre vitesse et maintenir votre direction.

 

La planche et ses variations

Les planches fonctionnent de manière isométrique et sont très importantes pour renforcer et stabiliser vos muscles abdominaux. En outre, se tenir debout est plus sûr que les redressements assis qui sollicitent la courbe lombaire. Non seulement les planches travaillent votre cœur, mais elles travaillent aussi les épaules et les hanches. Alors n’attendez plus, procurez-vous un stand up paddle pas cher sur le site de kangui.