Des lacets originaux pour ses chaussures

Des lacets originaux suffisent pour apporter de l’authenticité à des chaussures. Cette différence peut être visible à travers leur forme, le choix de la matière utilisée pour leur conception, leur couleur, leur design et les éventuels accessoires présents dessus. Aujourd’hui, ce sont des ornements phares à porter à toutes les occasions. 

 

Des lacets originaux pour gagner en stabilité

 

Les cordons ou lacets originaux comme ceux sur Laceter.com ne sont pas seulement conçus pour leur côté esthétique. Ils servent surtout à stabiliser les pieds. Ils revêtent donc une importance capitale. C’est l’association des chaussures avec les lacets qui contribuent à protéger les pieds. Certaines chaussures sont totalement dépourvues de lacets. En contrepartie, elles sont dotées d’un système particulier qui permet de maintenir le pied en place, quelle que soit la situation. Aussi, prendre le temps de faire ses lacets est un geste important pour des raisons de confort. Les lacets originaux peuvent avoir différentes longueurs en fonction des chaussures et de l’effet recherché. Il y a :

  • les lacets courts faisant près de 60 cm de long pour des chaussures basses ou destinées aux enfants dotées de 3 à 4 œillets sur chaque côté de la chaussure ;
  • les lacets longs faisant environ 130 cm de long pour des chaussures de ville ou de sport disposant de 5 à 8 œillets ;
  • les lacets extra-longs mesurant près de 160 cm pour les chaussures montantes possédant 9 à 12 œillets.

Choisir ses lacets originaux suivant leurs aspects

 

Les lacets originaux peuvent avoir plusieurs aspects. Il ne reste plus qu’à choisir le modèle qui correspondra le mieux au type de chaussures que vous portez. 

 

Les lacets cordelets

Les lacets ou cordons ayant l’aspect de cordelets sont les plus répandus. La plupart du temps, ils sont fabriqués avec du coton tressé. Avec leur diamètre de taille moyenne, ils sont souvent utilisés sur une grande majorité de chaussures. Il n’est pas rare qu’ils soient présents sur des chaussures de ville. 

 

Les lacets plats

Les cordons plats ont une surface plus plate et plus large comparée aux autres modèles de lacets. Généralement, ils possèdent une largeur de 8 mm. Toutefois, il est possible d’avoir d’autres mensurations en fonction de la spécificité des lacets originaux. Les plats sont surtout associés à des baskets et des chaussures comme les Stan Smith en les valorisant. Contrairement au modèle de forme ronde, ils offrent un meilleur maintien à vos chaussures. C’est la raison pour laquelle ils sont privilégiés sur les chaussures de sport.

 

Les lacets ronds

Les lacets de forme ronde sont généralement conçus à partir de coton comme c’est le cas pour les lacets cordelets. Ces derniers possèdent un diamètre relativement fin. Ils se déclinent sous différentes formes. Il y a :

  • les lacets ronds et fins qui sont similaires aux modèles ronds cirés sauf qu’ils ne sont pas cirés ;
  • les lacets ronds cirés pour des chaussures de ville.

Les lacets extra larges

Comme son nom l’indique, ce type d’accessoire possède des largeurs très importantes et bien visibles. De ce fait, ce type de lacets originaux ne peut pas être utilisé sur tout type de chaussures. Ils sont principalement adaptés aux tennis de type skateboard. 

 

Les lacets élastiques

Les lacets ou cordons de serrage élastiques se distinguent des autres modèles sur plusieurs points. D’abord, il y a le choix de la matière utilisée pour leur conception qui est l’élastique. Puis, il y a leur technique de fermeture par serrage et non à partir de nœuds. Ces accessoires sont particulièrement adaptés aux baskets et chaussures de sport. Pour cause, ils atténuent la pression au niveau des pieds en les maintenant serrés. 

 

Choisir ses lacets originaux en 4 étapes

 

Pour trouver les lacets originaux adaptés à vos chaussures, il y a plusieurs critères à prendre en compte. 

 

La longueur des lacets 

La longueur de vos cordons joue un rôle primordial pour garantir un bon serrage de vos chaussures et un maintien optimal de vos pieds. Le nombre d’œillets est un paramètre déterminant lors de votre choix. Pour trouver la bonne longueur, il suffit de compter le nombre d’œillets sur un côté de votre chaussure et de le multiplier par 2. Par la suite, vous obtenez la longueur idéale pour vos lacets originaux. Notez qu’il s’agit d’une longueur moyenne, car il faut aussi tenir compte de la distance entre chaque œillet. Si vous avez un doute, il est préférable d’opter pour un cordon un peu plus long.  

 

La forme des cordons

La forme des cordons, comme mentionnée précédemment, a une influence sur leur aspect et leur praticité. Par exemple, les cordons ronds se glissent parfaitement à travers les œillets et sont également plus faciles à nouer et à serrer. Quant aux cordons plats, ils ont l’avantage d’offrir un serrage qui se détache facilement. 

 

Le laçage

Le mode de laçage de votre cordon contribue à éviter certains désagréments et éventuelles blessures légères comme l’apparition d’ampoules et les orteils comprimés. La manière dont les lacets sont noués a un impact sur les points de pression pouvant être douloureux. Par exemple, pour les personnes ayant les pieds plats, il est conseillé de réaliser une boucle supplémentaire avant de faire un nœud. Cela permet de mieux soutenir vos pieds lorsque vous avez la voûte plantaire basse. Dans le cas où vous avez les pieds sensibles et qui peuvent enfler, il est conseillé de lacer vos cordons à l’horizontale et à la verticale de façon alternative. De cette façon, vous avez un ajustement flexible pouvant s’élargir en cas de gonflement de vos pieds. Pour éviter que les orteils soient comprimés, vous pouvez enfiler une moitié du cordon de bas en haut et de façon diagonale tandis que l’autre moitié est à insérer en forme de croix. Cette technique permet de relever légèrement le nez de votre chaussure pour que vos oreilles puissent avoir plus d’espace. 

 

La manière de nouer les cordons 

Prendre le temps de nouer ses lacets est important, surtout lorsque vous devez parcourir une longue distance à pied. Cette dernière étape semble simple et anodine, mais il est bon d’apporter quelques précisions sur le sujet. Pour nouer correctement ses cordons, il est conseillé de toujours placer ses chaussures sur une surface plate. De cette façon, vous effectuez un bon serrage. Par la suite, il faut s’assurer que votre languette est adaptée à votre tibia et votre cheville. Enfin, il ne reste plus qu’à nouer vos lacets, ces derniers ne doivent être ni trop forts ni trop lâches sinon vos pieds glisseront ou seront comprimés. Pour un confort optimal, il est important de porter les bonnes chaussures en fonction de l’activité à réaliser. Par exemple, il y a celles pour les activités physiques classiques comme la course et le marathon et celles pour les randonnées.

Facebook
Twitter
LinkedIn