Huiles essentielles: tout sur leurs utilisations à la maison

 

Avec l’avancée de l’aromathérapie, de plus en plus de foyers se tournent vers l’utilisation des remèdes naturels dont les huiles essentielles. Inscrits dans le but d’offrir une meilleure santé par le biais des plantes, ces essences végétales permettent de bénéficier d’un meilleur bien-être en plus de soulager de nombreuses blessures du quotidien. En application cutanée, par diffusion, en inhalation ou encore par massage, l’utilisation de ces huiles essentielles se décline de nombreuses manières. Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’utilisation des huiles essentielles.

Les huiles essentielles comme alliés au quotidien

 

Les bienfaits des huiles essentielles

Dans le domaine de l’aromathérapie, les huiles essentielles sont utilisées dans un but préventif, curatif ou de mieux-être. Ces essences végétales sont riches en molécules actives puissantes et particulièrement polyvalentes, ce qui justifie leurs utilisations répandues. Permettant de soulager de nombreux maux et blessures du quotidien, il est intéressant de se munir de certaines de ces huiles pour des usages traditionnels. Parmi ces huiles, on peut citer :

  • l’huile essentielle de Lavande fine qui porte des propriétés antalgique, relaxante et insectifuge ;
  • l’huile essentielle de Tea Tree qui est antifongique, antiparasitaire et immunostimulante ;
  • l’huile essentielle de Ravintsara qui est immunostimulante et antivirale.

Selon les extraits choisis, les huiles essentielles peuvent répondre à de nombreux besoins en matière de santé, de bien-être, de beauté et éventuellement de cuisine.

 

Les précautions concernant les huiles essentielles

Les huiles essentielles peuvent être utilisées à elles seules ou mélangées. Lorsque certaines molécules aromatiques sont combinées, elles produisent des effets remarquablement intéressants sur le corps humain. Riches et concentrées en actifs, l’utilisation des essences végétales requiert une certaine attention et précaution. Il est fortement recommandé de s’adresser à des professionnels avant d’utiliser des huiles essentielles, car le dosage et la posologie doivent être préalablement respectés. En plus de prendre soin de se laver les mains après chaque utilisation et de conserver les huiles essentielles hors de portée des enfants et des animaux, il faut également veiller à les conserver correctement.

 

Les huiles essentielles et les différentes méthodes d’utilisation

 

L’huile essentielle par voie cutanée

La première utilisation des huiles essentielles est généralement par voie cutanée. Certaines huiles comme la lavande ou le laurier sont traditionnellement reconnues pour agir sur les problèmes cutanés tels que les boutons d’acnés. Par voie cutanée, les essences végétales peuvent être utilisées en application locale directement sur la zone affectée, par onction pour les soins localisés, par massage pour les surfaces plus vastes ou dans le bain. Toutefois, il est important de savoir que certaines huiles comme la muscade et le citron sont dermocaustiques et ne peuvent pas s’utiliser pures sur la peau. De plus, les huiles comme la camomille ou le pamplemousse, sont photosensibilisantes et peuvent créer des tâches en cas d’exposition au soleil.

 

L’huile essentielle par voie pulmonaire

A l’identique de la voie cutanée, il est possible d’utiliser l’huile essentielle par voie pulmonaire, plus d’infos ci-après. Selon les besoins, les huiles essentielles peuvent être utilisées par olfaction, par inhalation ou en diffusion. Qu’il s’agisse d’inhalation ou encore de diffusion, il est essentiel de respecter les molécules aromatiques et de ne jamais chauffer les huiles essentielles. Dans le cas où les huiles essentielles ne peuvent pas être diffusées dans des diffuseurs spéciaux, il devient envisageable de les verser dans des bols d’eau chaude.

 

L’huile essentielle par voie orale

A la différence des utilisations précédemment citées, la prise par voie orale doit particulièrement être faite de manière prudente. En effet, il existe certaines huiles essentielles qui peuvent s’avérer neurotoxiques en cas de prise à forte dose ou à répétition.

Habituellement, les essences végétales sont à administrer à raison d’une goutte à deux dans une cuillère de miel, sur un sucre ou un comprimé neutre.

 

Les huiles essentielles : quelles contre-indications ?

Bien que les huiles essentielles soient de véritables alliées bien-être et santé pour toute la famille, il y a tout de même une liste de personnes contre-indiquées à celles-ci. Certaines essences sont abortives, utéro-toniques et toxiques pour les bébés. En ce sens, elles sont déconseillées aux femmes enceintes de 3 à 5 mois, aux femmes allaitantes ainsi qu’aux enfants de moins de 6 ans, d’utiliser les huiles essentielles sans les conseils avisés d’un professionnel.

Facebook
Twitter
LinkedIn