Parapente en station : envolez-vous skis aux pieds

Pendant les vacances d’hiver en montagne, l’une des activités les plus pratiquées est le ski, mais les plus audacieux se lancent aussi dans le parapente. Si vous portez un intérêt pour ces deux pratiques, il existe un sport qui combine les deux : le Speed Riding. Si vous n’en avez jamais entendu parler, nous vous donnons quelques informations sur ce sport de glisse à pratiquer cet hiver.

Qu’est-ce que le speed riding ?

Le speed riding est une discipline sportive qui est née de l’association de deux sports de montagne. Il s’agit d’un côté de la mini-voile, un dérivé du parapente, et de l’autre côté, de la pratique simple du ski. Le principe du speed riding est de descendre les pistes de ski, relié à une voile à faible surface, donnant ainsi une descente aérienne et aux allures de planche à voile.

Le départ se déroule comme la pratique du parapente classique. Vous vous élancez en haut des crêtes, skis aux pieds, pour atterrir sur les pistes et continuer votre descente avec la voile comme alliée. Une fois dans la neige, la voile prendra le vent pour vous tracter et augmenter votre vitesse de glisse.

speed riding

Vous aussi, testez le speed racing grâce à la société parapente Courchevel qui vous guidera dans la pratique de ce sport de glisse

À noter qu’il est important d’avoir quelques prérequis dans le parapente et dans le ski pour pratiquer cette activité. Si ce sport vous donne envie, vous pouvez avoir des conseils ici, afin de tout savoir sur le speed riding.

Apprendre à pratiquer le speed riding

Si ce sport vous donne envie et que vous avez déjà un bon niveau en tant que skieur, vous pourrez le découvrir cet hiver. Le speed riding a été démocratisé et est désormais accessible à tous. Des écoles se sont créées pour enseigner ses techniques à condition d’avoir l’âge légal qui est de 14 ans.

Certains établissements proposent aux vacanciers qui souhaitent s’envoler, skis aux pieds, des baptêmes de parapente en station ou de speed riding. La formation se déroule en général sur plusieurs jours (une semaine environ) pour vous donner les rudiments, afin de bien affronter le vent et les descentes.

Pour commencer la formation, les aspirants doivent nécessairement fournir un certificat d’aptitude à la pratique de cette activité. Elle peut être délivrée par un médecin de votre choix.

Le matériel pour pratiquer le speed riding

Pour commencer le speed riding par la formation ou le baptême, l’essentiel du matériel vous sera fourni par l’école de parapente. Vous devez cependant penser à vous munir d’une paire de chaussures de ski et de vêtements adaptés à la saison et à la pratique de ce sport.

Si vous envisagez de faire régulièrement du speed riding, vous devrez prévoir votre propre équipement. À cet effet, vous devez acheter :

  • un casque,
  • un squelette,
  • une paire de gants,
  • une combinaison,
  • une voile,
  • un parachute de secours.

Vous devez également prévoir des skis sans les bâtons et des lunettes pour vous protéger.

Où pratiquer du speed riding en France ?

Il existe dans l’hexagone plusieurs spots où vous pouvez pratiquer le speed riding. Chacun d’eux présente des caractéristiques spécifiques. Les plus célèbres d’entre eux sont : La Clusaz qui offre des sommets de 2600 m d’altitude et l’un des plus grands dénivelés du pays (+1500 m) ; Serre-Chevalier qui séduit par ses décors envoûtants et Valfréjus situé en plein milieu du massif du Mont-Cenis. Il est aussi possible de pratiquer le speed riding à Courchevel, la toute première station de ski française.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn