Oubliez l’image vieille du barbier et laissez-vous impressionner par ce métier qui a connu un total renouveau ! Voilà pourquoi, le métier du barbier est devenu moderne et tendance ces dernières années. Entre le rasage, la tonte et le traçage, le barbier doit maitriser une panoplie de techniques pour pouvoir ouvrir un salon de coiffure. Pour assurer un service barbier de qualité, voici quelques conseils pratiques à suivre à la lettre.

Quelques mots sur les missions des barbiers

Quand on dit barbier, on pense à un salon exclusivement dédié à la gente masculine. Si auparavant, être barbier veut dire prendre soin de la taille de la barbe ou de la moustache, aujourd’hui ce métier a connu une évolution considérable pour être au gout du jour. Pour cela, la mission d’un barbier ne se limite pas seulement à l’entretien de la barbe. Outre les soins quotidiens de la barbe, le barbier prend en charge la coiffure en réalisant la coupe homme avec des ciseaux performants ainsi que la coloration et les soins esthétiques. Ce n’est pas tout, le barbier est également  un spécialiste du rasage en utilisant un rasage à l’ancienne, une tondeuse ou un simple rasoir. Dans ce cas, il utilise un après-rasage pour finir en beauté son travail. Dans un barbershop, le barbier est devenu ainsi un coiffeur barbier pour s’adapter aux nouvelles tendances du marché. De cette manière, les apprentis à la formation barbier doivent être à la une des techniques récentes afin de répondre aux besoins évolutifs de la clientèle.

Quelle formation pour devenir barbier ?

Que ce soit en périphérie ou dans les grandes villes, les barbershops se multiplient à grande vitesse pour se convenir aux diverses demandes. Même s’il n’existe pas une formation barbier spécifique pour devenir barbier, il faut quand même suivre une formation de base qui n’est d’autre que le CAP Coiffure. Etre titulaire de ce diplôme permet de se perfectionner dans le métier de coiffeur qui vous donne par la suite la possibilité de se spécialiser en barbier professionnel. Après le CAP, la professionnalisation peut continuer avec le Brevet Professionnel de Coiffure qui se fait en 2 ans avec des formateurs qualifiés. Toutefois, il est possible d’effectuer des stages privés pour approfondir davantage les techniques du métier de barbier pour ceux qui sont en reconversion professionnelle. Se former directement chez un barbershop est également une option intéressante pour maitriser au bout des doigts les différentes méthodes afin de donner une allure raffinée aux barbes. Après tout ce parcours de spécialisation en formation barbier, ouvrir un salon peut se faire en toute confiance sans peur d’être en concurrence.

Quelles qualités pour être barbier ?

Le barbier n’est pas un métier qui peut être pratiqué par n’importe qui. C’est une discipline qui demande une parfaite maitrise de toutes les techniques de rasage que ce soit à l’ancienne ou les procédés modernes. Outre les compétences techniques en tant que visagiste, le barbier qui est en contact continu avec sa clientèle doit être une personne courtoise qui sait mettre en place une atmosphère de détente pour que ses clients se sentent à l’aise. Comme il s’agit d’un métier qui se fait à la main utilisant notamment des ciseaux de coiffeur, il exige ainsi une habilité parfaite pour éviter les accidents éventuels. Mais la qualité la plus essentielle dans ce métier est bien entendu la passion. Si vous êtes un grand passionné, coiffer et entretenir la barbe peuvent devenir un jeu d’enfant.

Autres prestations du barbier

Le métier du barbier s’est complètement métamorphosé au fil des années. Aujourd’hui, un babershop offre une diversité de prestations aussi alléchantes les unes que les autres. En tant que visagiste, un barbier prend soin de l’ensemble du visage. Pour cela, il doit proposer à ses clients les meilleurs produits cosmétiques que ce soit pour les cheveux, la barbe ou le visage.