4 conseils pour choisir sa canne à pêche

La pêche est une activité plaisante qui nécessite des compétences et de l’expérience, mais aussi des accessoires adaptés. Quelle que soit la technique que vous utilisez, avoir le bon équipement est essentiel pour une pratique réussie. La canne à pêche s’impose comme un matériel indispensable. La diversité des modèles et les nombreuses caractéristiques qui entrent en jeu, rendent difficile le choix de l’outil adapté à vos besoins. Cet article vous donne quatre conseils simples pour trouver la canne à pêche qui vous convient le mieux.

Canne à pêche : choisissez votre modèle en fonction de la technique de pêche

La recherche permanente d’innovations a permis de développer une gamme diversifiée de cannes à pêche. Celles-ci sont conçues pour s’adapter aux spécificités de chaque poisson, de chaque environnement ou encore de chaque technique de traque. Vous n’utiliserez pas la même canne pour pêcher aux leurres ou pour une pratique aux appâts naturels ou à la mouche.

En général, il existe deux grands types de cannes à pêche, à savoir les casting et les spinning. Ils présentent des caractéristiques, des spécificités qui les prédisposent à un usage précis. Pour bien choisir sa canne à pêche, il faut se référer à la technique de pêche que vous utilisez. Si vous pratiquez la pêche aux leurres légers, misez sur un modèle spinning. Pour des leurres très gros, il est préférable d’opter pour un modèle casting. Ce dernier vous permet de manier plus facilement votre canne bien que le leurre soit plus lourd. Le casting est donc adapté à la traque des carnassiers de taille moyenne ou des brochets plus grands.

Vous pouvez également tenir compte de la distance de lancer pour choisir le modèle qui se rapproche le plus de votre pratique. Les spinning offrent une plus grande distance de lancer que les modèles de canne à pêche casting. En plus de la pêche aux leurres, on trouve des cannes à mouche, des cannes pour le surf-casting, la canne à toc, etc. Choisissez l’outil qui s’adapte au mieux à votre technique de pêche.

Pêche au leurre

Tenez compte de la puissance de la canne à pêche

La puissance d’une canne à pêche désigne la capacité de celle-ci à propulser ou lancer une fourchette de poids. Exprimée en gramme, c’est une donnée importante dont il faut tenir compte pour faire un choix convenable. Équiper une canne d’un poids non proportionnel jouera sur l’efficacité de vos lancers, et sur la longévité de votre accessoire de pêche. On distingue les plages de puissance suivantes :

  • Ultra light (UL),
  • Light (L),
  • Médium light (ML),
  • Médium (M),
  • Médium Heavy (MH),
  • Heavy (H).

Les cannes UL ou L sont conçues pour lancer des poids légers, compris entre 2 et 8 grammes ou 3 et 10 grammes. Légères, elles sont plus faciles à manier pour traquer des poissons moins gros comme la truite ou la perche. Les modèles M et ML sont respectivement des cannes de 5 à 20 grammes ou de 10 à 30 grammes. Ils sont utilisés pour prendre des truites, perches ou sandres sur un plan d’eau un peu vaste. Leur puissance est adaptée aux leurres un peu plus gros.

Si vous avez à pêcher de gros poissons, misez sur des modèles de grande capacité comme le MH ou le H. Ils peuvent lancer 7 à 30 ou 14 à 50 grammes. Ils s’adaptent à différents types de leurres et permettent de chasser généralement plusieurs espèces de poissons. En dehors de ces modèles, on trouve des cannes pour le big bait. Ceux-ci offrent une puissance de 50 à 200 grammes ou plus.

Choisissez la longueur de canne en fonction du type de pratiques

Le type de pratique détermine également le choix d’une canne à pêche. Un pêcheur qui pratique depuis la rive n’a pas besoin d’un équipement avec les mêmes atouts techniques qu’un autre qui utilise un float tube, un kayak ou un bateau. Pour une pratique depuis la rive, nous vous recommandons de miser sur une canne à pêche assez longue (au moins deux mètres) avec une action progressive ou parabolique. Elle vous permet de lancer vos leurres un peu plus loin, et de vous rapprocher plus de vos cibles.

Pour pêcher en float tube, en kayak ou en bateau, il faut préférer un modèle plus court. Dans une embarcation, un matériel trop long peut devenir encombrant et difficile à manier, notamment si vous utilisez un leurre de surface. Vous devez tenir compte des dimensions de votre embarcation afin de choisir un équipement que vous pouvez facilement transporter sans lésiner sur le confort de pêche. En général, une canne de moins de deux mètres est suffisante.

Considérez l’action de la canne à pêche pour bien la choisir

L’action d’une canne désigne le degré d’inclinaison ou de courbure du matériel soit durant les lancers, soit durant les combats avec les poissons. C’est un paramètre essentiel, car il participe à l’efficacité de votre technique de traque et à la longévité de votre équipement. On distingue l’action de pointe, l’action progressive et l’action parabolique.

Les cannes à pêche avec une action de pointe se caractérisent par leur extrémité flexible. Durant les lancers ou les combats, seul le bout ploie. Cette spécificité permet d’effectuer des lancers plus précis et de plus ressentir les contacts avec les poissons lorsque vous utilisez un leurre souple. En ce qui concerne les cannes avec une action progressive, elles ploient en partie. Vous pouvez choisir ce type de canne si vous utilisez des leurres vibrants.

Certains poissons très puissants, comme les truites, donnent des coups de tête pour se libérer après avoir été accrochés. Cela génère des vibrations plus ou moins intenses qui peuvent vous amener à abandonner votre prise si vous ne disposez pas d’une action de canne appropriée. En se courbant jusqu’au milieu, l’équipement amortit les chocs provoqués par le poisson, ce qui rend le combat plus facile. Les cannes à action parabolique sont celles dont le corps ploie entièrement. Elles permettent de lancer un peu plus loin, de mieux absorber les vibrations et les coups de tête du poisson.

En plus de l’action, tenez compte de la capacité de la canne à supporter la résistance de la ligne. En cas de combat avec un gros poisson, la canne doit pouvoir supporter la tension de la ligne sans mettre en péril l’intégrité du matériel. Les informations relatives à cette capacité sont exprimées en livre ou en kilo.

Facebook
Twitter
LinkedIn