Angelo Moriondo, qui est l’inventeur de la machine à expresso, honoré par Google

 

Au 19e siècle, le café était le produit le plus en vogue en Italie. Cependant, les méthodes d’infusion de l’époque obligeaient les clients à attendre un petit moment avant de pouvoir déguster leur boisson. De plus, la qualité d’infusion dépendait aussi bien du talent du torréfacteur que des grains de café. Il est alors difficile d’obtenir des standards de qualité bien élaborés. C’est ainsi qu’angelo moriondo se fit connaître, l’homme qui a créé la première machine à expresso de l’histoire.

 

Biographie d’Angelo Moriondo

 

Angelo moriondo est né le 6 juin 1851 à Turin, en Italie. Il est issu d’une famille d’entrepreneurs qui n’a jamais cessé d’avoir de nouveaux projets et de nouvelles idées. Son grand-père a notamment fondé une fabrique de liqueur qui a été transmise à son fils Giacomo (le père d’Angelo). Plus tard, ce dernier a fondé la célèbre entreprise de chocolat « Moriondo et Gariglio » avec son frère Agostino et son cousin Gariglio. Suivant les traces de sa famille, Angelo Moriondo a acheté deux établissements à Rome : l’American Bar dans la « Galleria Nationale » et le Grand-Hôtel ligure situé au Piazza Carlo Felice. Étant très populaire en Italie, le café était l’un des produits phares de ces établissements. Cependant, le temps passé à attendre son infusion a incommodé les clients. Angelo a alors pensé à une façon d’optimiser la préparation de ses cafés. De ce fait, au lieu de les faire infuser un par un, il pouvait préparer plusieurs taches de café à la fois. Cela lui a permis de servir plus de clients à un rythme plus rapide et donc, d’avoir un avantage sur ses concurrents.

 

Angelo Moriondo et son invention de la machine à expresso

 

Angelo moriondo a fait appel à un mécanicien pour l’aider à concevoir ce qu’il avait en tête. C’est ainsi que la première machine à café a été créée. Celle-ci était composée de deux chaudières. La première consistait à pousser de l’eau chauffée à travers un lit de marc de café et la seconde, servait à produire de la chaleur pour terminer l’infusion. Angelo était fier de cette invention et l’a présentée à l’exposition générale de Turin en 1884. La machine a remporté un franc succès et a même reçu une médaille de bronze dans sa catégorie. Angelo a également obtenu un brevet intitulé « Nouvelle machine à vapeur pour la préparation économique et instantanée de café, méthode A. Moriondo ». Après l’exposition, la machine a trouvé sa place dans le Grand-Hôtel ligure. Il y en avait deux types : pour une petite et une grande quantité de café. Par ailleurs, Angelo était un amoureux de musique. De nombreux artistes se sont produits dans sa grande salle de café. L’un deux avait même composé pour lui une polka en l’honneur de l’invention. Le morceau était appelé « Caffè Instantaneo ». En 1890, une autre machine a été présentée à l’American Bar. Celle-ci contenait un réservoir de 150 litres et pouvait produire 300 tasses en une heure. Elle pouvait aussi sortir des cafés à coup de dix tasses ou en tasse individuelle. Le grand modèle était capable de contenir jusqu’à 1 kilo de café moulu. En 1898, Angelo a de nouveau exposé sa machine sur le même site qu’en 1884. Encore une fois, il s’est fait remarquer et a obtenu un article avec son portrait et un texte élogieux sur son invention dans la revue de l’industrie italienne. Il faut noter qu’angelo moriondo a renouvelé plusieurs fois le brevet de son innovation pour la perfectionner, jusqu’à sa mort en 1914. Par contre, cette première machine à expresso n’a jamais été commercialisée en masse. Il se contentait d’en faire profiter les clients dans ses bars et restaurants.

 

La relève de Luigi Bezzera et Desidero Pavoni

En 1901, Luigi Bezzera a décidé de déposer un brevet et de créer une machine à café qui fournit de faibles volumes. Ce dernier vient de poser les bases techniques des futures machines expressos sans le savoir. Puis, en 1902, il a cédé son brevet à un certain Desidero Pavoni qui a développé et créé la première machine expresso commercialisée en série en 1905. Le principe est resté le même : de l’eau chaude est mise sous pression à 1,5 bar par de la vapeur avant de passer à travers la mouture.

 

Angelo Moriondo est-il connu pour d’autres inventions ?

 

Mis à part la machine d’expresso, angelo moriondo n’est pas connu pour d’autres inventions. Néanmoins, c’était un entrepreneur qui a su maîtriser l’esprit d’entreprise et la volonté de réussir. Il a eu plusieurs activités parallèles reliées ou non à la société fondée par son grand-père comme son implication à la chambre de commerce de Turin, par exemple.

 

Google honore Angelo Moriondo avec un doodle Google

 

Le moteur de recherche Google a rendu hommage à Angelo Mariondo à l’occasion de son 117e anniversaire avec un doodle unique. Google l’a honnoré en disant : « Aujourd’hui, les amateurs de cafés boivent en l’honneur du parrain des machines à expresso ». En effet, bien que son invention fût différente de la machine à expresso actuelle, il a été le premier à utiliser une combinaison de vapeur et d’eau bouillante pour préparer efficacement un café. L’œuvre d’art qui apparaît sur le Google doodle est composée de café et d’un GIF qui montre une machine à café en action. Celui-ci est très apprécié des téléspectateurs et est également discuté par les internautes sur le Web et les réseaux sociaux.

 

Définition de Google doodle

Le terme « Google doodle » est utilisé pour désigner une variante du logo de Google. C’est l’action de personnaliser le logo de ce géant de la recherche en vue de faire remarquer certaines occasions particulières. Cela peut être un évènement politique, une fête populaire ou un anniversaire. Les doodles peuvent représenter plusieurs thèmes comme :

  • les personnages ;
  • les lettrages ;
  • les sentiments ;
  • les animaux, etc.

 

D’où vient l’idée de créer des doodles ?

Ce concept est né en 1998 avant même que l’entreprise ne soit officiellement fondée. En effet, ses fondateurs Sergey et Larry ont retravaillé sur le logo de la société pour le festival Burning Man au Nevada. Ils ont placé un dessin de bonhomme stylisé sur le deuxième « o » de Google. Cette idée était une manière humoristique de faire connaître aux utilisateurs de Google que ses fondateurs étaient absents du bureau. Il s’agit alors du tout premier doodle qui a permis de faire naître l’idée de décorer le logo pour commémorer des évènements importants. En 2000, Sergey et Larry ont demandé à Dennis Hwang, un stagiaire de l’époque, de proposer un doodle pour le 14 juillet. Les utilisateurs l’ont beaucoup aimé qu’il a été nommé responsable des doodles. Depuis, ces derniers ont commencé à être plus fréquents sur la page d’accueil de Google. Les demandes ont augmenté aux États-Unis et dans le monde entier. Une équipe d’illustrateurs et d’ingénieurs a été par la suite désignée pour s’occuper de la création de ces doodles.

 

Comment les évènements sont-ils sélectionnés ?

L’équipe se réunit régulièrement pour décider d’un évènement à célébrer avec un doodle. Les idées peuvent provenir de nombreuses sources, notamment les employés et les utilisateurs de Google. Pour soumettre leurs idées, les utilisateurs peuvent envoyer des propositions à l’adresse doodleproposals@google.com. 

 

Google a-t-il honoré d’autres inventeurs ?

 

Le géant d’Internet Google a aussi honoré d’autres inventeurs, à savoir :

 

Jean Bernard Léon Foucault

Le 18 septembre 2013, Google a rendu hommage à Jean Bernard Léon Foucault (né le 18 septembre 1819), l’inventeur du pendule qui démontre la rotation de la Terre autour de son axe. Cette invention a été présentée pour la première fois au public en 1851. Une partie de son mécanisme a été révélée de manière interactive sur le doodle. Ainsi, l’invention a été célébrée à travers le monde avec la déclinaison de nombreux modèles rendant hommage au physicien.

 

Robert Moog

Le 23 mai 2012, Google a consacré un doodle à l’ingénieur Robert Moog lors du 78e anniversaire de sa naissance. Il s’agit de l’homme qui a inventé le synthétiseur en 1964. Son appareil nommé « Moog » a été connu vers la fin des années 60 et au début des années 70. Le géant de l’Internet lui a rendu hommage à travers un doodle musical interactif qui se présente sous la forme d’un synthétiseur Moog opérationnel. Il était ainsi possible de pianoter le clavier et de jouer des effets sonores.

 

Dr James Naismith

Google doodle honore également le Dr James Naismith, inventeur du basketball. Alors qu’il était encore professeur d’éducation physique au YMCA collège de Springfield en 1891, il a conçu un jeu permettant à ses étudiants de jouer à l’intérieur pendant la période de froid glacial de l’hiver. Il a élaboré son jeu en deux semaines en se basant sur ses connaissances et son expérience dans les autres sports pour faire naître le « basketball ». Le Google doodle animé représente ainsi une imagination de dessin animé du Dr Naismith qui prend des notes pendant que deux élèves lancent à tour de rôle une simple balle dans un panier.

Facebook
Twitter
LinkedIn