Comment passer de Teams Free à Office 365 complet

 

 

Un chemin facile du gratuit au payant

 

Microsoft a publié la version gratuite de Teams en juillet 2018. La version gratuite prend en charge jusqu’à 300 utilisateurs et est destinée à se mesurer à la version gratuite de Slack. Et Microsoft espère que les organisations qui adoptent la version gratuite passeront à la version entreprise et rejoindront les rangs des locataires d’Office 365. Microsoft a maintenant documenté le processus de mise à niveau dans un article de support.

 

Comme vous pouvez vous y attendre, la mise à niveau est une rue à sens unique sans retour possible. Une fois que vous rejoignez Office 365, vous allez devoir payer pour toutes les licences d’utilisateur. Dans les coulisses, les utilisateurs qui rejoignent un locataire gratuit reçoivent des licences comme SharePoint Online kiosque qu’ils n’ont pas à payer (en utilisant le même modèle que les utilisateurs invités pour un locataire payant), mais une fois que vous passez à un locataire complet, vous avez le plaisir de recevoir des factures mensuelles de Microsoft.

 

Du fait que nous savons que tous les locataires Teams gratuits ont un locataire Office 365 et Azure Active Directory entièrement fonctionnel en arrière-plan, il n’est pas surprenant que toutes les données soient préservées par la mise à niveau. En effet, il semble que tout ce que Microsoft a à faire est de basculer quelques interrupteurs en arrière-plan, d’attribuer les licences achetées lors de la mise à niveau, et hop, vous y voilà, bienvenue dans Office 365.

 

Teams pour Surface Hub

 

Parmis les autres nouvelles de Teams, l’application Teams pour Surface Hub est maintenant généralement disponible. Bien que j’aime l’idée du Surface Hub, je n’en ai pas acheté un. Il est tout simplement trop cher et je ne veux pas donner à Microsoft encore plus d’argent après avoir acheté le Surface Book 2.

Vous trouverez plus d’informations sur Teams au chapitre 13 de l’eBook Office 365 for IT Pros. Nous n’y couvrons pas le Surface Hub, mais nous soupçonnons que la plupart de nos lecteurs ne le remarquent pas (ou ne s’en soucient pas).

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn