Découvrez la Proprioception

La proprioception est un terme que vous n’avez sûrement pas l’habitude d’entendre. Il s’agit d’une faculté de stimulation qui permet de travailler ses récepteurs sensoriels afin de progresser dans différents sports. C’est une manière d’aborder son quotidien de façon différente.  Quel est le but de la proprioception ? Pourquoi faire cette pratique et comment la faire ? Quels sont les propriocepteurs ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Comment définir la proprioception ?

La proprioception de définit comme la sensibilité du système nerveux face aux informations qui lui sont transmises depuis les muscles, les articulations et les os. C’est l’un des éléments les plus essentiels de l’équilibre, permettant de prendre conscience de la capacité de son corps. En bref, tout ce qui est nécessaire pour pouvoir faire des mouvements dans l’espace et bien se coordonner.

La faculté est considérée comme un sixième sens, permettant au corps humain de se déplacer, grâce aux réactions du système nerveux central, face aux actions faites sur différentes parties du corps.

Quel est le but de la proprioception ?

Le véritable but de la proprioception est d’adapter l’ensemble du corps et de l’organisme à un environnement extérieur. Sur le plan sportif, cette sensibilité va permettre au corps d’avoir des réactions automatisées face à une situation quelconque.

C’est une solution permettant d’entamer une réaction rapide face à toutes les évolutions des paramètres de l’environnement autour.

D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle la rééducation proprioceptive offre une solution pour :

  • Les problèmes de mauvaise posture ;
  • Les pertes d’équilibre ;
  • Ou encore les blessures sportives.

meditation

Pourquoi faire de la proprioception ?

L’amélioration de la proprioception offre de nombreux effets bénéfiques pour le corps.

Un meilleur équilibre

La capacité d’ajustement de posture en permanence est chose innée, mais qui n’est pas assez développée. La pratique de la gymnastique depuis l’enfance permet d’améliorer les capacités sensorielles du corps.

Une fonte ou une lésion musculaire à cause de traumatisme ou d’accidents, entraîne également un retard de l’action des récepteurs, d’où l’importance de faire une rééducation.

Une plus grande autonomie

Pour pouvoir marcher, courir, sauter, nager ou encore pédaler, tout le système musculaire est sollicité pour assurer une modification du centre de gravité. Un stimuli au niveau des fibres nerveuses évite de faire des chutes, des entorses ou d’autres blessures pouvant affecter le système neuromusculaire. L’aptitude des neurotransmetteurs à capter, renforce le genou et les chevilles, pour un contrôle musculaire au point.

Comment faire de la proprioception ?

La rééducation proprioceptive est une pratique qui se fait avec un professionnel. Deux domaines peuvent être travaillés selon les besoins de chaque personne : le rétrocontrôle et l’anticipation.

Le rétrocontrôle est la capacité du corps à faire des réactions face à des mouvements qui sont imposés. Cela pourrait être la capacité à réagir quand une personne tierce vous pousse.

L’anticipation, par contre, est la capacité à se stabiliser de manière anticipée si l’action survient plusieurs fois de suite. De ce fait, les professionnels proposent différents types d’exercices pour faire de la proprioception.

Les exercices d’articulations

Les chevilles, le genou et les épaules sont les plus stimulés pour améliorer son aptitude sensorielle. La contraction, l’étirement ou d’autres mouvements qui assurent un changement de paramètres au niveau de l’organisme.

Ce dernier pourra ainsi s’habituer plus facilement à l’environnement externe, avec des réactions automatisées face à diverses situations.

Les exercices en surface instable

Pour solliciter l’équilibre, le corps est généralement maintenu au niveau d’une surface instable : un matelas, un coussin ou même un trampoline.

Pour une meilleure stimulation, certains professionnels demandent des exercices à réaliser les yeux fermés avec un seul pied ou encore en passant un objet d’une main à autre.

Aux premiers abords, ces types de mouvements semblent inutiles, mais restent essentiels pour développer le réflexe.

exercice Proprioception

Quels sont les propriocepteurs ?

La proprioception est rendue possible avec la présence de propriocepteurs à travers tout le corps :

  • Les propriocepteurs dans les muscles ou fuseaux neuromusculaires ;
  • Les propriocepteurs dans les tendons, les organes tendineux de Golgi ;
  • Les propriocepteurs dans les ligaments des articulations ;
  • Les propriocepteurs dans la peau de la paume de la main ;
  • Les propriocepteurs dans la peau de la plante des pieds, appelés les corpuscules profonds de Paccioni ;

Ce sont des récepteurs dotés d’une forte sensibilité à l’étirement et à la pression. Les fibres nerveuses passent à travers les nefs pour enfin arriver à la moelle épinière. Au niveau de la moelle, la fibre commence à former des faisceaux de substance blanche.

Les faisceaux sont caractérisés par des cordons postérieurs arrivant au niveau du cortex cérébral et par des faisceaux spinocérébelleux arrivant dans le cervelet. La proprioception est améliorée grâce à la stimulation de l’ensemble de ces récepteurs spécifiques.

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn