Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les essentiels à savoir sur l’alopécie androgénique

 

Pour de nombreuses personnes, la perte de cheveux peut être une source d’angoisse et de gêne. Même si c’est un phénomène normal, hommes et femmes ont du mal à l’accepter. D’ailleurs, l’alopécie androgénique est très fréquente et touche plus de la moitié des cinquantenaires et un tiers des hommes à 30 ans. Les causes de cette perte progressive de cheveux sont nombreuses, mais il est possible de la ralentir. Découvrez dans ce guide les informations importantes concernant cette alopécie androgénique.

 

Qu’est-ce que l’alopécie androgénique ?

 

L’alopécie androgénique ou alopécie androgénétique est communément appelée calvitie. C’est un processus de chute de cheveux fréquent chez les hommes à partir de 30 ans. Cette perte du cuir chevelu est généralement héréditaire entraînant un dégarnissement plus ou moins important des cheveux. Ce sont surtout le sommet du cuir chevelu et les cheveux situés sur la zone frontale, les golfes et le vertex qui se perdent. Ainsi, nombreux sont les hommes touchés par la calvitie et souhaitent la stopper tout en préservant la pousse des cheveux.

 

Origines de la calvitie

La calvitie ou chute progressive des cheveux chez les hommes est due à deux facteurs : 

  • une prédisposition génétique à être sensible à la DHT ;
  • l’action des hormones sexuelles mâles ;

La sensibilité des follicules pileux à la DHT accélère inexorablement le cycle de croissance du cheveu. Ce cycle continue autant de fois que possible jusqu’à l’épuisement du capital de renouvellement capillaire. Sous l’effet d’une sécrétion excessive de sébum, le cuir chevelu s’épaissit et les racines capillaires ne sont plus suffisamment irriguées par les vaisseaux sanguins. Cela empêche le renouvellement des follicules pileux.

 

Symptômes

L’alopécie androgénique évolue progressivement et de la même manière avec un niveau de gravité qui peut être classifié en cinq stades :

  • apparition des golfes au niveau du front ;
  • début d’apparition de tonsure au sommet du crâne ;
  • reculement progressif de la ligne des cheveux jusqu’au sommet du crâne ;
  • tonsure et dégarnissement frontal au niveau du vertex ;
  • calvitie complète : dégarnissement du sommet du crâne et maintien d’une couronne chevelue au niveau des tempes et de la nuque.

 

Le cycle de vie du cheveu

 

Pour mieux comprendre le phénomène de l’alopécie androgénique chez l’homme, il convient de connaître le cycle de vie du cheveu. Le cycle de croissance du cheveu est bien défini, appelé cycle pilaire et il s’enchaîne régulièrement suivant trois phases :

  • la phase anagène ou phase de croissance : durée 2 à 6 ans, production de la tige pilaire ;
  • la phase catagène ou phase de transition : 2 à 3 semaines, cessation de la croissance du cheveu ;
  • la phase télogène ou phase de régression : fin de cycle, le cheveu tombe.

 

Cause et principe de l’alopécie androgénique

D’après ce cycle pilaire, la croissance du cheveu s’effectue suivant un cycle régulier qui se répète 25 fois dans la vie. Ainsi, si l’un des composants de ce cycle est déréglé, l’ensemble du cycle subit une perturbation irréversible. La calvitie chez l’homme est due au raccourcissement assez conséquent de la phase anagène (croissance) conduisant rapidement à la phase de régression. Cela signifie que la durée du cycle pilaire diminue fortement entraînant un emballement et accélérant l’enchaînement des 25 cycles.

 

Autres causes de la calvitie

L’épuisement précoce du capital cheveu chez l’homme est également dû : 

  • à des phénomènes extérieurs : fatigue, stress, carence en vitamines ;
  • aux usages de produits capillaires agressifs pour le cuir chevelu ;
  • au mode d’alimentation de l’homme : aliments déséquilibrés, boissons alcooliques excessives, etc.

 

Comment limiter la chute des cheveux chez l’homme ?

 

L’alopécie androgénique est un sujet anxiogène chez les hommes, mais son évolution peut être freinée, voire arrêtée. Les conseils et traitements mentionnés ci-après pourraient vous être utiles et doivent s’appliquer le plus tôt possible. Ces solutions peuvent être médicales et chirurgicales pour corriger les effets sur le plan esthétique : 

  • les traitements médicamenteux : Minoxidil 5 % et Finastéride 1mg, prescrits par un dermatologue et pris à vie ;
  • les greffes des cheveux : extraction des follicules pileux sains de la zone occipitale à insérer sur la zone dégarnie du crâne pour un résultat naturel et définitif ;
  • les traitements par injection (mésothérapie, mésogreffe, …) : pour stimuler l’activité capillaire ;
  • la trichopigmentation : masquée transitoirement la zone dégarnie avec un tatouage semi-permanent du cuir chevelu ;
  • les solutions cosmétiques : poudre de cheveux densifiant, prothèse capillaire, … ;
  • une bonne alimentation équilibrée et riche en vitamine.

 

Les coupes de cheveux pour les hommes

La coiffure, notamment la coupe de cheveux, représente un atout majeur de séduction pour les hommes. Ils veillent à ce qu’elle soit en parfaite harmonie avec son apparence. Même pour ceux qui sont atteints de calvitie, ils peuvent réaliser de belles coupes de cheveux grâce au greffe de cheveux. Cela s’effectue dans un centre spécialisé et leur permet de choisir la coiffure idéale pour soigner son apparence. Toutefois, le choix de la coupe de cheveux pour un homme dépend de la forme de son visage (ovale, rond, long) et du type de ses cheveux (lisses ou bouclés).

Facebook
Twitter
LinkedIn