Revue des montres Raymond Weil Freelancer Piper 

 

 

Le monde des montres de luxe est un monde que j’ai généralement admiré de loin pour plusieurs raisons. Tout d’abord, il y a une légère barrière à l’entrée – vous devez vous engager à investir sérieusement dans un garde-temps de luxe – mais aussi parce qu’il y a tellement de geeks de montres de bonne foi que pour un novice relatif, c’est quelque peu intimidant.

S’il y a une chose que j’ai apprise au fil des ans, c’est que même si quelque chose est écrasant ou intimidant, si vous avez suffisamment soif de connaissances, vous devez juste vous lancer et commencer à apprendre. C’est pourquoi, lorsque j’ai récemment eu l’occasion de mettre la main sur le nouveau chronographe automatique Freelancer Piper de Raymond Weil, j’ai sauté sur l’occasion pour l’essayer. Voici ce que j’en ai pensé.

 

Malgré le fait que cette montre soit une collaboration entre Raymond Weil et Piper Aircraft, il y a très peu de cross-branding. En d’autres termes, aucun logo Piper ne figure sur la montre, ce qui, d’un point de vue esthétique, n’est pas forcément une mauvaise chose. Ils incluent cependant un modèle d’un avion Piper avec chaque montre.

Les détails inspirés des compagnies aériennes sont subtils et élégants. Prenez le cadran des sous-secondes à 9 heures, qui présente des lignes horizontales pour faire allusion à l’indicateur d’altitude d’un avion. De même, le combiné et la trotteuse du chronographe présentent des détails à l’extrémité qui ressemblent aux pales de l’hélice à l’avant d’un avion.

 

Il y a aussi quelques clins d’œil à une montre de pilote classique, notamment l’heure GMT le long du bord extérieur du cadran de la montre. L’une des plus belles touches de la montre, à mon avis, est que l’aiguille GMT n’est rouge qu’à l’extrémité, ce qui réduit la distraction potentielle du reste du visage. Vous avez également un chronographe avec les minutes à 12 heures et les heures à 6 heures, ainsi qu’un tachymètre sur la lunette.

 

Le boîtier est grand à 45 mm, mais pas aussi grand que certaines montres de pilote. En fait, j’ai tendance à me tenir à l’écart de ce style de montre à cause de la taille – j’ai un petit poignet – mais je dois dire que celle-ci me va plutôt bien.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn