Se déplacer autrement avec le covoiturage

Les déplacements en covoiturage se déroulent toujours dans des conditions confortables lorsque certaines règles sont appliquées. Pour un trajet serein, il convient de revenir sur les dispositifs à respecter pour proposer du covoiturage. Puis, il est également essentiel de survoler les différents avantages de ce système de mobilité de plus en plus prisé depuis quelques années.

 

Qu’est-ce que le covoiturage ? 

 

Le covoiturage comme indiqué sur Citygo est une pratique consistant à partager un véhicule avec d’autres usagers pour réaliser un itinéraire. L’objectif de la démarche est de partager les coûts que génère un trajet entre les passagers et le conducteur. Le covoiturage met en avant deux sortes de destinations.

 

Les trajets du quotidien

Il s’agit d’un système de covoiturage pour les trajets plus ou moins courts du quotidien. C’est le cas pour les collègues de travail faisant le choix de prendre une seule voiture pour réaliser le trajet de leur bureau en commun. Il en va de même pour le parent faisant le choix de ramener d’autres enfants à l’école en plus des siens. 

 

Les longs trajets

On parle de covoiturage sur de longues distances lorsque l’itinéraire à suivre consiste à rouler en dehors de la ville. Cette solution est un moyen intéressant pour les voyageurs dépourvus de voiture d’arriver à bonne destination.

 

Le principe du covoiturage 

 

Comme mentionné précédemment, le covoiturage consiste à partager sa voiture avec d’autres personnes dans l’objectif de mutualiser les frais de déplacement. Ce concept se base donc sur un baromètre kilométrique. Il prend en compte les frais du véhicule et celui relatif au carburant. Chacun paie sa part, y compris le conducteur. Une personne proposant du covoiturage ne doit contracter aucun bénéfice suite à cet échange collaboratif. Conformément à l’article L.3132-1 du code des transports, le covoiturage s’effectue à titre non onéreux. Dans le cas contraire, le conducteur se doit d’effectuer une déclaration indiquant le titre onéreux de sa démarche. Pour proposer sa voiture à d’autres utilisateurs, il n’est pas obligatoire d’adhérer par une plateforme. Toutefois, le recours à cette dernière offre plusieurs avantages. Entre autres, l’utilisation d’une plateforme permet de trouver plus facilement des voyageurs pour un trajet. 

 

Les devoirs du propriétaire d’un véhicule de covoiturage  

 

Avant de se mettre au covoiturage, chaque propriétaire doit respecter certaines règles. Le respect de certaines démarches joue en la faveur du conducteur et de ses passagers. 

 

Avoir une assurance pour son véhicule 

Conformément au Code de la route, tout véhicule terrestre à quatre roues se doit d’être souscrit à une assurance auto. Au minimum, le conducteur et propriétaire du véhicule doit avoir une assurance responsabilité civile pour couvrir tout le monde en cas de dommages corporels ou matériels. 

 

Appliquer quelques bonnes pratiques

Le covoiturage est un moyen de transport comme un autre. Il conjugue deux besoins. Pour le conducteur, il y a certaines pratiques à retenir. Entre autres, il est conseillé de : 

  • respecter les horaires de rendez-vous pour chaque partie concernée avec une flexibilité pour d’éventuels retards ;
  • se fixer un lieu de rendez-vous facile d’accès et avec un parking ;
  • éviter les questions trop personnelles pour éviter les malaises ;
  • la voiture doit être propre et bien rangée ;
  • il est préférable de ne pas manger et fumer lors du trajet ;
  • privilégier les plateformes autant que possible pour ne pas partir en voiture avec de parfaits inconnus.

Les atouts du covoiturage

 

À l’heure du dérèglement climatique associé à la volatilité du prix du carburant, le covoiturage est une solution économique, écologique et raisonnée. Partir à vide alors qu’il est possible de rendre service à autrui en mutualisant les frais est une idée intéressante et judicieuse. Cette mobilité participative est surtout un bon moyen de faire baisser considérablement le taux de gaz à effet de serre pour préserver la planète.

Facebook
Twitter
LinkedIn