Tout savoir sur le contrôle technique moto

De nombreux pays membres de l’Union européenne ont soumis les deux-roues au contrôle technique. Le souci de la sécurité routière ainsi que la préservation de l’environnement ont motivé les mesures de contrôle technique des deux-roues. Cependant, les associations françaises de motards sont, pour le moins, réticentes par rapport à l’application de la même mesure en France. La tension entre le gouvernement et les motards fait que l’application de la directive européenne soit constamment repoussée.

Les motards estiment que l’application de cette directive en France serait une ingérence supplémentaire de l’État, et qu’il s’agit de contrainte inutile, étant donné que seule une fraction négligeable des accidents de la route est imputable aux deux-roues mal entretenues. Un chiffre aussi dérisoire ne saurait justifier l’exigence d’un contrôle technique pour les motos. 

Le débat entre les associations de motard et le gouvernement est toujours en cours. Les motards ne comptent pas lâcher l’affaire aussi facilement tandis que le gouvernement semble ne pas savoir de quel côté se ranger : l’Union européenne ou les motards français.

Le contrôle technique pour moto, gage de sécurité 

Un contrôle technique des motos constituerait une mesure de sécurité routière. Étant donné l’absence de carrosserie des deux-roues et de la facilité de perdre l’équilibre dans certaines circonstances, il est compréhensible de penser que les motards sont exposés à un risque d’accident plus élevé que les conducteurs de voitures. Dès lors, un contrôle technique périodique serait la mesure minimale pour la sécurité des motards ainsi que des autres usagers de la voie routière.

Cependant, les chiffres affirment que seuls 0.3 à 0.4 % des accidents de la route sont dus à des motos en mauvais état ou mal entretenu. Ceux qui sont contre l’application de la directive européenne avancent l’argument selon lequel les parlementaires européens fondent leurs décisions sur des suppositions et non des faits. Pour certains, cette mesure serait tellement mal fondée que cela laisse penser à d’autres motivations cachées sous la « nécessité de sécurité routière ».

Plusieurs hypothèses ont été avancées pour trouver la réelle motivation derrière cette mesure. Parmi les hypothèses avancées figure la lutte contre les bruits de motos. En effet, l’absence d’isolation phonique pour les moteurs des motos émet un bruit qui nuit à beaucoup de personnes. En tout cas, le bruit est moins assourdissant que celui émis par les échappements illégaux. L’impossibilité d’accompagner le moteur d’une moto d’isolation phonique fait que le bruit qui en résulte est tout à fait légal.

Quand dois-je faire le contrôle technique moto ? 

Pour l’instant, vous n’avez pas à vous en faire puisque le contrôle technique ne sera obligatoire en France qu’à partir de 2023. Le contrôle périodique se fera tous les deux ans. La date du début des contrôles techniques diffère selon l’âge des motos :

  • Pour les motos immatriculées avant 2016, ils subiront le contrôle technique dès janvier 2023.
  • Pour les motos immatriculées entre l’année 2016 et l’année 2020, le contrôle technique aura lieu en 2024.
  • Et enfin, pour les deux-roues immatriculés en 2021, elles ne subiront le contrôle technique qu’en 2025.

La raison justifiant ces différences est que les plus vieilles motos ont un risque plus élevé de mauvais entretien, de vétusté et donc d’accident. 

Pour rassurer les motards, le tarif des contrôles techniques pour moto sera moins élevé que ceux des automobiles. Mais étant donné la colère des associations de motard, ils ne risquent pas d’abandonner aussi facilement face à cette directive. Dès lors, il est encore trop tôt pour être catégorique sur le sujet.

Comment anticiper le contrôle technique moto ?

Il est nécessaire de connaître les pièces qui feront l’objet d’inspection pour anticiper le contrôle technique et ainsi, éviter les éventuelles conséquences négatives. En effet, si votre moto ne passe pas la première visite, elle devra passer une contre-visite et des frais supplémentaires. Parmi les pièces qui seront vérifiées : 

  • Les freins
  • Les pneus
  • La direction
  • Les feux
  • Les émissions de carbone
  • Les bruits émis
  • Les équipements

Quelques tests que vous pourrez faire pour vérifier l’état de vos pièces mécaniques. Par exemple pour les pneus, utilisez un centime pour vérifier leurs usures. Vérifiez également la pression de vos pneus. Assurez-vous ensuite que vos rayons sont bien serrés et droits. Inspecter la propreté de la batterie ainsi que la position des bornes et des fils. Vérifiez le fonctionnement des phares, et des feux arrière ainsi que les clignotants. Pour s’assurer d’une inspection de qualité et d’éviter les contre-visites, rien ne vaut un petit tour chez un mécanicien professionnel pour vous conseiller.

Pourquoi les motards sont contre le contrôle technique ?

La colère des associations de motards a été entendue dans toute la France, et même dans les autres pays de l’Union européenne. La directive qui impose le contrôle technique a été accueilli par les motards comme une contrainte inutile et une violation à leurs droits. Selon ceux-ci, l’absence de carrosserie pour les protéger fait qu’ils sont prudents et vigilants dès qu’ils montent sur leurs motos. Beaucoup d’entre eux avancent qu’ils font également réviser leurs motos régulièrement pour éviter les accidents. 

Devoir passer par un contrôle technique périodique serait une perte d’argent selon la Fédération des motards. Les motards avancent que les chiffres montrent que les motos ne contribuent qu’à une partie presque insignifiante des accidents de la route et que par conséquent la directive n’a aucune raison d’exister.

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn