Voyage en Thaïlande : les touristes français ont-ils besoin d’un visa ?

Pour aller dans la plupart des pays du monde, hors de l’Union européenne, il est obligatoire de présenter un visa. La Thaïlande n’est pas une exception, c’est pourquoi il est possible de demander un visa exclusif au tourisme. Toutefois, en considération des accords signés récemment avec ce pays de destination, des privilèges sont accordés aux ressortissants français. Vous pouvez donc bénéficier de certaines facilités pour partir sereinement dans ce magnifique pays d’Asie. Néanmoins, il existe des informations essentielles à connaître pour savoir si vous avez besoin ou non de faire une demande de visa avant de vous rendre en Thaïlande.

Êtes-vous éligible pour entrer sans visa en Thaïlande avec un passeport français ?

La Thaïlande est célèbre pour ses nombreux lieux touristiques à découvrir. C’est pour cela que son état central prend des initiatives qui facilitent davantage l’arrivée des touristes sans visa. En tant que ressortissant français qui réside à l’intérieur de France, à Monaco et même en Algérie, vous êtes autorisé à visiter la Thaïlande sans visa.

Allez en Thaïlande grâce au régime d’exemption de visa touristique

Le gouvernement de la Thaïlande a décidé de laisser entrer dans ce pays les Français qui ont un passeport ordinaire. Cela s’explique par la présence de la France sur la liste des pays admis au régime d’exemption de visa touristique. Néanmoins, l’estampillage à leur dernière arrivée sur le sol thaïlandais ne doit pas dater de plus de 45 jours. Au-delà, vous serez en infraction et vous risquerez une expulsion du territoire étranger. Cette chance pour visiter la Thaïlande est en cours depuis le 1er octobre 2022 et demeure valable jusqu’au 31 mars 2023. Par conséquent, il vous reste environ 4 mois pour l’essayer.

Voyagez en Thaïlande grâce à l’agrément bilatéral d’exemption de visa

Encore une fois, la France fait partie des pays qui ont pris part à ce type d’accord d’exclusivité. Avec votre passeport français, vous pouvez aller dans ce pays pour profiter de vacances au soleil. Contrairement à certaines nations qui accordent un séjour de 30 jours, vous pouvez rester en Thaïlande pendant 3 mois. Quand vous prévoyez de faire un séjour qui excède cette durée, la demande d’un visa approprié est nécessaire.

Si vous n’avez pas anticipé cela, vous pouvez rechercher un intermédiaire de voyage pour vous accompagner dans la demande de visa. Comme l’explique le site Action Visas, cela permet d’obtenir gain de cause en 19 jours pour voyager en Thaïlande en toute quiétude.

Que faire si vous n’êtes pas éligible pour les conditions de voyage sans contrainte ?

Si vous n’êtes pas éligible pour partir sans ces contraintes administratives, faites une demande de visa de tourisme. L’autorité de ce territoire touristique attractif propose deux types de visas aux étrangers qui désirent y séjourner. Vous êtes alors libre de choisir entre le visa touristique de 3 mois et celui de 6 mois qui favorise une entrée multiple.

Ce dernier convient parfaitement à ceux qui vont faire des allers-retours (3 fois) entre la France et la Thaïlande pendant la durée temporaire accordée. Il y a aussi le visa de 3 mois pour le statut de non-immigré. Si vous parvenez à l’obtenir, il est fort probable que la mention qui interdit le droit de travailler en Thaïlande y figure.

Au moment du dépôt de votre dossier de visa, vous devez payer 35 euros pour un court séjour tourisme et 175 euros pour le visa de 6 mois. Quant à la demande de visa non-immigré, c’est une redevance de 70 euros qui vous sera imposée. Prenez le soin de sécuriser votre visa pour ne pas perdre votre billet en cas de retard du consulat. Ces frais ne vous seront pas remboursés en cas de rejet de votre dossier de demande de visa. Par ailleurs, ne vous attendez pas toujours à une explication de l’ambassade suite à un rejet, puisque ce n’est pas obligatoire.

La procédure d’obtention d’un visa pour la Thaïlande

Pour partir en Thaïlande, vous devez vous conformer à certaines exigences comme celle du visa quand vous n’êtes plus éligible aux conditions précédentes. Plusieurs pays ont adopté la procédure numérique pour traiter les demandes de visa. Tout se fait désormais en ligne avec l’e-visa pour la Thaïlande. Votre présence n’est donc pas requise sauf si les services habilités en disent le contraire. Faites simplement votre inscription sur la plateforme officielle pour obtenir un visa thaïlandais.

Avant de commencer la procédure en ligne, veuillez avoir à disposition les fichiers numériques de vos pièces justificatives. Selon le cas, il peut s’agir par exemple :

  • de votre passeport,
  • de votre carte nationale d’identité,
  • d’un titre de séjour,
  • d’un document administratif de résidence,
  • de photos.

À chaque étape, prenez le soin de renseigner fidèlement les informations personnelles pour augmenter les chances de validation de votre visa. Ensuite, payez les redevances pour soumettre votre dossier complet.

La disponibilité de ces services fait parfois défaut et c’est l’une des raisons du retard accusé lors de la constitution de votre dossier de voyage en ligne. C’est pour cela que vous devez solliciter les services d’une agence spécialisée dans l’obtention d’un visa comme Action-Visas pour simplifier vos démarches administratives. Ce type de professionnel peut être utile pour l’obtention rapide des documents à légaliser, la prise de photos de qualité et conformes aux formats requis. Il peut être d’une aide précieuse pour souscrire rapidement une assurance rapatriement si vous n’y avez pas pensé jusqu’à la semaine du départ. Son assistance, selon les prestations sollicitées, vous évite d’être stressé quand la réponse du consulat tarde à venir après la soumission de votre dossier.

Thaïlande voyage visa tourisme

Que devez-vous faire après l’envoi de votre dossier par e-visa ?

Si vous n’avez pas confié le suivi de votre dossier de demande de visa à un prestataire, vous devez faire attention. Allez régulièrement sur le site dédié et connectez-vous au compte ouvert au moment de la demande de visa. Parfois, la réponse du Consulat peut être envoyée bien avant le délai qu’ils communiquent. D’après les informations disponibles sur le site officiel de l’Ambassade de Thaïlande, ce temps de traitement et de vérification est souvent de 30 jours au moins. Vérifiez également vos mails régulièrement.

Vous devez savoir qu’en cas de rejet, vous pourriez recevoir une notification. C’est généralement le cas si votre dossier requiert des pièces additionnelles ou quand les services de l’Ambassade exigent votre présence dans leurs locaux pour un entretien. En cas d’approbation de votre visa, il vous est envoyé par fichier à télécharger et à imprimer. Veillez à ne pas l’oublier en vous rendant à l’aéroport.

Combien de temps devrez-vous attendre avant d’obtenir votre visa ?

La durée d’attente d’un visa ne dépend pas toujours de la lenteur des Ambassades et des Consulats. La période dans laquelle vous avez choisi d’effectuer votre voyage touristique peut être une explication. La Thaïlande est un pays qui est bien classé parmi les destinations touristiques phares dans le monde. Si vous envisagez d’y aller, évitez tout simplement les périodes de vacances ou des fêtes.

Si vous ne pouvez pas faire autrement, anticipez alors votre départ en faisant la demande le plus tôt. Quand l’objectif est d’aller par exemple en Thaïlande dès le 15 janvier, vous pouvez vous permettre de faire la demande au début du mois de décembre. Avec un visa de court séjour de 90 jours, vous allez partir dans ce pays d’Asie sans craindre pour la date du vol inscrite sur votre billet. En déduisant le temps de traitement du consulat, il vous restera 45 jours de réserve pour passer des vacances nautiques et distrayantes loin de votre pays.

Prenez aussi le soin d’avoir vos pièces d’identité à jour, notamment le passeport et vos justificatifs de résidence. Les photos qui sont de bonne qualité et au format (dimensions, type de fichier numérique et taille du fichier) recommandé doivent être numérisées pour faciliter l’envoi.

Facebook
Twitter
LinkedIn