Power Balance : l’imposture de l’hologramme, le pouvoir du mental

 

Voici un article qui ne laissera pas indifférents les amateurs du fameux bracelet star de l’été 2010. Sur les bases d’études sérieuses qui ont été menées en France, nous allons voir comment les effets « constatés » du bracelet sont une démonstration de la capacité de notre esprit à agir sur le corps.


Rappel des faits

Pour mémoire, ces bracelets en silicone sont équipés d’un hologramme qui d’après le fabricant « possède des fréquences qui réagissent positivement avec le champ énergétique du corps humain afin d’en améliorer l’équilibre, la force, la flexibilité ».
(à noter que par définition une fréquence ne se stocke pas, donc le descriptif de vente du produit est une aberration scientifique).

Quand on demande aux créateurs du bracelet des études scientifiques ou des éléments attestant des effets de l’hologramme en question, sur le corps humain, ils n’en ont pas. D’ailleurs si des études sérieuses en démontraient les bienfaits, nul doute que le fabriquant nous en parlerait allègrement !

La seule démonstration proposée est un test d’équilibre sans et avec le bracelet, qui « semble » montrer un effet (nous y reviendrons plus bas).

Un buzz marketing basé sur des stars du sport

Une des raisons du succès du bracelet est l’utilisation de personnages connus pour en faire la promotion. Ainsi le basketteur Shaquille O’Neal, le footballeur Cristiano Ronaldo, le cycliste Alberto Contador entre autres ont fait des apparitions avec le Power Balance.

Cet argument de poids a su convaincre de nombreuses personnes. C’est ce que l’on appelle l’argument d’autorité. En effet, lorsqu’on voit une personne de notoriété publique (surtout un sportif) porter le bracelet ou en dire du bien, il est facile de se dire « S’il le porte, c’est que ça doit marcher ! C’est quand même un sportif de haut niveau il doit s’y connaître en truc qui fonctionnent. ». Et hop, l’esprit a commencé à se mettre en marche, l’effet placebo est en route…

 

Le test de Brice le surfeur

Le test proposé par la marque et les revendeurs, montre une personne éprouver sa résistance et son équilibre, dans un premier temps sans bracelet et puis avec. (Pour l’anecdote, il semblerait qu’à l’origine ce test soit une blague testée sur des surfeurs hawaiiens.) Beaucoup de personnes semblent convaincues par cette démonstration. Tout le monde ne réagit pas de la même façon, mais il y a des explications pour tous les cas…

 

La force de la suggestion et l’impression

Après le premier test, on dit à la personne « tu vas voir maintenant avec le bracelet, tu vas être plus fort et tu auras un meilleur équilibre ». Grâce à cette suggestion positive, le testeur (son esprit) va avoir l’impression que son équilibre est meilleur, et qu’il résiste mieux (plus longtemps) au test. Or si on met en parallèle les 2 tests (avec/sans), on s’aperçoit que le temps de résistance est le même. C’est la perception du testeur qui a changé ! Ah le mental ! il croit ce qu’on lui raconte le coquin (en bien ou en mal) !

Par ailleurs, de nombreux clients disent « j’ai l’impression que ça marche » (vu sur des forums), donc cela montre bien qu’on est beaucoup dans le domaine de l’« impression ».

Dans les cas où les effets positifs semblent réels (quantifiables), on trouve des explications simples.

 

La deuxième tentative est souvent meilleure que la première

Quand vous faites un exercice d’équilibre, de souplesse ou de force, la deuxième tentative sera souvent meilleure, car vous serez « préparés » : les muscles seront plus chauds, le corps aura de meilleurs réflèxes, vous anticiperez…

 

L’enseignement de la PNL : le système corps-esprit

La programmation neuro-linguistique (j’y reviendrai dans des articles qui y seront consacrés) permet de mettre en avant le lien entre le corps et l’esprit. En voici un exemple :

1. Faites un cercle en faisant se toucher le bout de l’index et du pouce de la main gauche.
2. Maintenant, faites un anneau avec l’index et le pouce de la main droite, relié au premier cercle.
(Les deux cercles sont liés et ne se détachent que si vous tirez sur l’une de vos mains.)
3. Pensez à quelqu’un que vous aimez vraiment et tirez fort afin de rompre les deux cercles.
Pas facile hein ?
4. Maintenant faites la même chose en pensant à quelqu’un que vous détestez et tirez fort afin
de rompre les deux cercles.
Plus facile ?

Vous a-t-il fallu fournir moins d’effort pour rompre les deux cercles lorsque vous pensiez à quelqu’un que vous détestiez ? Une simple pensée peut modifier la pression que vos muscles sont capables d’imprimer sur vos doigts!

(extrait de La PNL pour les nuls)

Ce type de test met en évidence que ce à quoi vous pensez va conditionner l’action du corps. Dans le cas du bracelet, vous pensez (on vous l’a dit, vous avez vu des sportifs avec, mamie Ghislaine ne jure que par lui,…) qu’avec le Power Balance vous allez avoir un meilleur résultat (souplesse, force, équilibre…)

Cet effet placebo est puissant : l’esprit se persuade que l’objet va avoir des effets, ainsi l’utilisateur se rassure et augmente sa confiance en lui. Cet effet est également augmenté par l’effet de masse : si on voit que ça « à l’air de marcher » sur les autres, alors on sera plus convaincu des bienfaits du produit.

 

Les résultats des études

Comme je vous le disais en début d’article, il n’y a pas d’études démontrant scientifiquement les bienfaits du bracelet.

Par contre certaines études en démontrent les « non-effets ». Pour exemple, cette étude de l’IRBMS (Institut Régional du Bien-être, de la Médecine et du Sport) (donc pas des guignolos) : ici

En gros, il n’y a pas de différences significatives entre les tests sans, avec bracelet ou avec un faux bracelet.

 

L’imposture finalement démasquée

Suite aux investigations et aux poursuites de l’ACCC (Commission Australienne du Consommateur et de la Concurrence), Power Balance a dû admettre avoir eu recours à des publicités mensongères et que les effets mis en avant ne sont basés sur aucune preuve.

Ainsi la marque a été contrainte de :

  • retirer les termes de « performance technology », de ses publicités et de ses emballages
  • rembourser les clients trompés, qui en font la demande.

Voici un extrait du communiqué :

Nous admettons qu’il n’y a aucune preuve scientifique crédible qui atteste nos dires. Par conséquent, nous avons eu un comportement trompeur. […] Si vous pensez avoir été trompé par nos publicités, nous nous excusons et vous proposons un remboursement total. – Power Balance

Voilà pour l’histoire du fameux bracelet…

 

En tout cas, nous pouvons tout de même remercier Power Balance pour avoir à nouveau mis en évidence la puissance de l’esprit humain.

(à noter que cet article ne propose aucun lien vers le produit et aucune image du bracelet pour éviter d’en faire la pub…)


Crédits photos : hologramme : Stitch ; planche de surf : Levy Carneiro Jr ; chien yoda : Matt Hamm

Vous pouvez laisser un commentaire (en dofollow dès le 1er commentaire), ou un trackback depuis votre site.

Un commentaire dans “Power Balance : l’imposture de l’hologramme, le pouvoir du mental”

  1. entrepreneuriat (1 comments) dit :

    Votre article est très intéressant et je vais d’ailleurs le partager à une consoeur qui semble être d’accord avec vous et je suis convaincue qu’elle m’en remerciera. Merci pour ce blog et le temps pour mettre en commun ces réflexions. Je serais reconnaissante de pouvoir lire vos billets à ce propos dans les prochaines semaines. Cela m’est très agréable ! Merci 1000 fois !

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | iCellPhoneDeals.com has the best cell phone Deals. | Thanks to Upgrade Sprint Phone, MMO Games and Conveyancing