Les entrées proprioceptives : Le traitement sensoriel expliqué

Qui savait qu’il y avait plus de 5 sens ? Je sais que je ne le savais pas, jusqu’à récemment. Malheureusement, on n’enseigne à beaucoup d’entre nous que les 5 plus courants parce que les deux autres sont censés être tellement automatisés que nous ne devrions pas avoir à y penser. 

 

Proprioceptive. Proprioception…. Ces deux mots me lient la langue quand j’essaie de les dire. Depuis le début, je redoute et j’attends avec impatience cette édition de notre série sur le traitement sensoriel. Depuis le jour où j’ai appris ce qu’était le proprioceptive input et jusqu’à ce jour, je ralentis encore juste pour m’assurer que je le dis correctement. Ensuite, j’envoie un regard rapide vers quelqu’un qui sait de quoi il parle, juste pour m’assurer que j’ai bien compris.

 

Si je devais définir le Système proprioceptif sans utiliser de termes médicaux, je le définirais comme la capacité de notre corps à sentir où nous sommes par rapport à notre environnement. Pour en savoir plus sur la proprioception suivez le lien

 

Position du corps

Sans notre système proprioceptif, nous sommes incapables de savoir où se trouvent les différentes parties de notre corps sans regarder. Je parie qu’en ce moment même, vous pourriez fermer les yeux et quand même toucher le bout de votre nez avec votre doigt, non ? Oui. Cela est dû à votre système proprioceptif. Ce système est responsable de nous aider à nous déplacer dans l’espace et à bouger notre corps efficacement.

Chaque fois que vous montez des escaliers, que vous courez dans la rue, que vous portez une charge de linge, que vous vous asseyez, que vous vous tenez debout, que vous vous courbez ou que vous vous étirez, vous utilisez votre système proprioceptif. Si j’ai appris une chose sur la proprioception, c’est que notre corps reçoit des informations pour ce sens à travers nos muscles et nos articulations affectant notre conscience de soi, notre sécurité émotionnelle et notre capacité à nous sentir en sécurité dans notre environnement.

 

Si vous êtes comme moi, vous vous demandez ce que tout cela signifie. À quoi cela ressemble-t-il et pourquoi est-ce important ?

Comme je l’ai déjà mentionné, la Proprioception concerne la position du corps. Tous les enfants ont besoin de cette conscience et de cet apport pour se développer correctement. Le problème survient lorsqu’un enfant réagit trop ou pas assez à la réception d’informations provenant de ce système.

En tant qu’éducateur, je me souviens très bien de ma première rencontre avec un petit garçon qui tendait ses mains aussi loin qu’il le pouvait à côté de lui, courait dans la classe et frappait tout et tout le monde sur son passage. Il avait l’air d’un avion aux ailes déployées, qui se dirigeait vers un atterrissage en catastrophe. Ensuite, il y avait la petite fille qui mordait et frappait toute personne assise à côté d’elle pendant l’heure du cercle, quelles que soient les tactiques et les méthodes que nous essayions. J’étais loin de me douter, à l’époque, que ces petits bouts de chou criaient à l’aide. Ils me disaient qu’ils avaient besoin d’un intrant proprioceptif!

 

D’un autre côté, j’avais ces élèves. CES ÉLÈVES. Ceux qui ne voulaient JAMAIS faire quoi que ce soit avec le groupe. Ils ne voulaient JAMAIS être touchés. Ils n’aimaient presque aucune activité. En fait, quand nous allions dans la cour de récréation… ils se couchaient. Qui fait ça ? Quel enfant veut s’allonger au terrain de jeu.

Vous savez quel mot les gens utiliseraient pour décrire ces enfants… ouais, c’est moche, mais on l’utilise tout le temps… 

Malheureusement, personne ne savait (y compris moi) que le cerveau de ces enfants leur disait d’éviter toute entrée qui serait un trop grand travail pour leurs muscles et leurs articulations. Leur cerveau essayait de les protéger et personne ne le savait.

 

Dans mon foyer, en tant que maman, cela ressemble beaucoup à la première histoire de ma classe, sauf que ce n’était pas si évident. Je pensais que mon fils était  » Mauvais « ,  » vilain « , et tout autre mot pouvant entrer dans cette catégorie. Je me demandais :  » Qu’est-ce que je fais de mal ? « 

Vous savez à quel point les petits garçons ADORENT se battre et faire des bêtises ? Eh bien, chez moi, cela ne peut pas arriver. Dès que nous commençons à nous chatouiller, à nous battre ou à faire des bêtises… quelqu’un est blessé. Sérieusement blessé ! Legoman n’a pas de jauge. Il ne peut pas s’arrêter à un niveau raisonnable et résister à l’envie de pousser, tirer, frapper ou attraper. Il va trop loin.

Et puis il y a la mastication. OH ! Le mâchonnement. Bien que je sache que la plupart d’entre nous associent le mâchonnement à un comportement  » oral « , j’ai appris à quel point cela est étroitement lié au système proprioceptif. Legoman a réussi à mettre en lambeaux tout le montant de son lit, à casser tous les crayons de la maison (avec ses dents) et même à ronger les ongles de son frère.

Je pourrais écrire encore et encore sur ce système. Bien que je sache qu’ils sont tous interconnectés… c’est le domaine dans lequel nous voyons le plus d’apparences extérieures dans notre maison. Je vous laisse avec ceci… jusqu’à ce que Legoman ait 7 ans, il ne m’a JAMAIS fait de câlin. JAMAIS ! Il poussait sur moi, il enfouissait sa tête sur moi, mais JAMAIS il ne me prenait dans ses bras. Ce n’est que lorsque nous avons commencé la thérapie occupationnelle, les soins chiropratiques, les jeux de trampoline et d’autres choses qu’il a commencé à vouloir réellement être pris dans les bras et câliné.

Rappelez-vous, le traitement sensoriel est complexe. Il est différent pour chaque enfant, car chaque enfant est unique. Les problèmes surviennent lorsqu’un enfant recherche ou évite les entrées proprioceptives. Pour votre commodité, j’ai compilé une fiche de triche sur la proprioception énumérant les comportements que vous pourriez observer si votre enfant est avec l’évitement ou la recherche de ce type d’entrée.

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn