La viande de kobé ? Vous en avez sûrement déjà entendu parler ! C’est une viande d’exception extraite du boeuf de kobé, une race de bovin japonais. Il s’agit d’une espèce qui est élevée dans des conditions uniques d’une qualité exceptionnelle. C’est ce qui donne une texture particulière à sa viande. La viande de kobé est vraiment coûteuse sur le marché. Mais quel est le prix de la viande de kobe ? Comment le bœuf est-il élevé ? Et comment il est nourri ? Voici tout ce qu’il faut savoir à ce propos.

La viande de kobe : Un mets d’exception

La viande de kobe est un produit de renommée internationale. C’est une viande originaire du Japon, issue de la race de bovin Wagyu, un mélange entre deux lignées différentes : le Tajima et le japanese black.

L’espèce de bovin est élevée dans la ville japonaise de Kobe, située dans la préfecture de Hyōgo. Afin de préserver la réputation de la viande, l’élevage est strictement encadré.

La viande de Kobe est alors caractérisée par une texture marbrée très tendre. A la dégustation, la chair se fond dans la bouche, avec un léger parfum de noisette. Elle fait partie intégrante du patrimoine gastronomique du Japon, tout comme le caviar de la Russie.

Tellement exceptionnelle, les meilleurs bouchers apprécient de travailler sa carcasse. Persillée de graisse, plus besoin de rajouter des matières grasses pour la cuisson, bénéfique pour la santé (connaissez-vous les TMS ?) !

Quel est le prix de la viande de kobe ?

Si vous avez déjà pris le temps de demander le prix de la viande de kobe, vous seriez étonné de l’entendre. La viande issue du bœuf de Kobe est très coûteuse !

Le prix peut varier entre 200 Euros et 500 Euros le kilo. Eh oui, aussi cher que ça ! Mais pourquoi ce prix aussi élevé ? En réalité, c’est un prix largement justifié.

elevage boeuf

La qualité de la viande

Le boeuf de kobe figure parmi les trois meilleures viandes du monde entier après le bœuf de Matsusaka et le bœuf Omi. Il est caractérisé par une viande avec des filaments de graisse extrêmement goûteux, ce qui n’est pas le cas du boeuf classique.

Cette texture unique est appelée shimofuri, jouant un rôle important dans le classement qualitatif des viandes du monde entier.

Ces filaments de qualités sont obtenus grâce aux traitements du bétail lors de l’élevage, mais également de la préservation de la génétique de la race de génération en génération.

D’après la légende, les bêtes sont traités avec des massages et musiques classiques (converti avec youzik par exemple) mais, il nous serait difficile d’affirmer de telles histoires.

La rareté de la viande

Ce ne sont pas toutes les races Tajima qui peuvent produire de la viande de Kobe. Parmi 6500 bovins passant par la commission de concertation pour la distribution des bœufs de Kobe, seuls 5000 carcasses sont retenues par an.

Alors qu’une carcasse ne produit que deux faux-filets, sur les 5000 carcasses retenues, il ne peut être extrait que 10 000 faux-filets par an, à partager entre les différents restaurants gastronomiques et les particuliers.

C’est d’ailleurs cette rareté qui rend la viande si chère !

Comment sont élevés les bœufs de Kobe ?

Les méthodes d’élevage du boeuf de kobe nécessitent un savoir-faire ancestral, en exclusivité de la région japonaise. Les bœufs de Kobe sont alors un label avec des critères rarissimes. Tous les éleveurs ne peuvent y adhérer.

L’élevage du bœuf de kobe revient de l’art. Les bovins sont élevés à Hyōgo, à proximité de la mer, nourri avec du lait et de l’herbe pendant 7 mois environ. Ensuite, les meilleurs bêtes sont sélectionnés pour commencer l’élevage proprement dit du bœuf de Kobe.

Les bovins sélectionnés sont élevés avec des aliments spécifiques, dans le calme, loin de toute source de stress. Le résultat ? Une belle bête grasse, très détendue, donnant une viande à la texture persillée avec une saveur exceptionnelle.

elevage japon

Comment est nourri le bœuf Wagyu ?

Bien que le bœuf Wagyu ait été autrefois élevé en exclusivité au Japon, la race a commencé à être élevé par des éleveurs spécifiques dans certains recoins de la planète.

Chaque région possède ses caractéristiques spécifiques en termes de nourriture :

  • Pour le Japon, les bovins sont nourris de bières, de saké, de céréales et d’eau, pour donner de la texture aux fibres de la viande ;
  • Pour la France, les éleveurs penchent plutôt pour du vin ou du cidre, pour s’adapter à l’environnement différent de celui du Japon ;
  • Pour l’Espagne, les bœufs Wagyu sont également nourris au vin ou au cidre.

Mais il est à noter que la viande Japonaise reste la plus chère sur le marché du fait des conditions climatiques d’élevage que l’on ne retrouve pas en Europe. Quoi qu’il en soit, les viandes de kobe à la française restent également très coûteuses.